Le débistrage de cheminée

Lorsque l’on possède une cheminée, on entend plus souvent parler de ramonage pour nettoyer sa cheminée, que de débistrage. Or le débistrage de cheminée est important car il peut être la cause de déclenchement de feux de cheminée ou encore des intoxications au monoxyde de carbone. Mais qu’est-ce que le débistrage ? Quand et pourquoi doit-on débistrer sa cheminée ? Bûches Énergie vous explique tout !

Qu’est-ce que le bistre ?

Le bistre est une substance goudronneuse qui se dépose sur le conduit de cheminée au fur et à mesure des combustions de bois. Il se forme plus ou moins rapidement selon la qualité de votre bois, la taille et la forme de votre conduit, la quantité d’arrivée d’air ou encore l’utilisation que vous avez de votre cheminée.

Quand débistrer sa cheminée ?

Le débistrage de cheminée est à réaliser dès lors que le ramonage n’est plus suffisant pour le nettoyage de la cheminée. En effet, lorsque le hérisson du ramoneur glisse sur le bistre, ne permettant plus son élimination, le débistrage devient alors nécessaire pour enlever l’ensemble des résidus restants.

Comment limiter le dépôt de bistre ?

La qualité du bois est essentielle pour limiter l’apparition de bistre sur le conduit de votre cheminée. Il est recommandé d’utiliser un bois très sec, dont le taux d’humidité ne dépasse pas les 25%, et du bois de chêne, de frène, d’hêtre ou encore de charme. Il est également préférable d’opter pour un conduit de cheminée qui soit le plus droit possible et adapté à la taille des pièces à chauffer.