Les différences entre le ramonage manuel et chimique

Comme nous vous l’expliquions dans un précédent article, le ramonage est non seulement nécessaire au bon entretien de votre appareil de chauffe mais est surtout un moyen de limiter les risques d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone. En cas de sinistre sans ramonage, votre assureur peut refuser de prendre en charge les frais liés au sinistre.
Le ramonage concerne tout type de conduits : cheminée, poêles à bois, chaudières à gaz… Mais quelle différence y-a-‘il entre le ramonage manuel et le ramonage chimique ?

Le ramonage manuel (ou mécanique)

C’est la méthode traditionnelle de ramonage pour laquelle nous utilisons le hérisson (tige munie d’un embout circulaire composé de tiges métalliques ou plastiques) pour décoller les suies. L’embout décolle les saletés, poussières et la suie accumulés tout au long de l’hiver. Le ramonage assure une utilisation optimale de votre appareil de chauffe lors des prochains chauffages.

Le ramonage chimique

Le ramonage chimique consiste à faire brûler des produits chimiques pour détruire les résidus accumulés au cours de la période de chauffe. Il existe deux sortes de produits pour le ramonage chimique : la poudre de ramonage, présentée en petits sachets de combustibles solides et de cristaux ou les bûches de ramonage, qui sont des bûches de bois qui contiennent des éléments chimiques qui vont aider à détruire la suie ou le goudron.

Lequel choisir ?

C’est plutôt simple : rien ne remplace le ramonage mécanique, qui est obligatoire. Le ramonage chimique peut être utilisée en complément mais ne remplace d’aucune manière le ramonage manuel. Les certificats proposés dans les ramonages chimiques ne valent rien pour votre assurance. Le ramonage chimique peut vous permettre de maintenir un conduit d’aération propre toute l’année, mais il est primordial de faire réaliser deux ramonages mécaniques annuels par des professionnels. Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour s’assurer du bon nettoyage intégral du conduit et d’un ramonage efficace.

Pour rappel, il est primordial de ne faire brûler dans votre cheminée que du bois dur et sec (pas e carton, pas de bois traité, et autres matériaux qui pourraient encrasser le conduit).