Le ramonage des cheminées : Informations pratiques

Pourquoi ramoner ?

Le ramonage de votre conduit de cheminée est primordial pour le bon entretien de votre matériel et pour éviter tout risque d’incendie. A l’aide d’un hérisson, nos techniciens retirent les suies et dépôts collés sur la paroi intérieur du conduit au fil des utilisations de votre cheminée ou insert.

Outre la question primordiale de la sécurité, le ramonage mécanique vous permet également d’optimiser les performances de chauffe de votre appareil.

Le ramonage est une obligation par arrêté préfectoral ou municipal. Dans ce cadre, il doit être réalisé par un professionnel, seul apte à vous délivrer un certificat de ramonage qui vous sera demandé par votre assurance en cas de sinistre.

Le ramonage doit être réalisé idéalement à 2 reprises : avant la période de chauffe, à savoir à l’entrée de l’hiver, afin de s’assurer notamment qu’aucun nid d’oiseaux n’est logé dans votre conduit. Le deuxième ramonage est habituellement effectué en fin d’hiver, lorsque les beaux jours reviennent et que vous prévoyez de ne plus faire de feu de cheminée.

Ramonage mécanique ou chimique ?

Vous trouverez dans le commerce des bûches à catalyse et poudres pour le ramonage chimique de votre cheminée. Si ces produits peuvent être utiles en complément, ils ne remplacent en aucun cas le ramonage mécanique, seul à véritablement décoller les dépôts de vos conduits.

Nous vous conseillons donc vivement de faire appel à un professionnel.

Propriétaire ou locataire ?

Pour faire simple, c’est à l’occupant des lieux d’effectuer l’entretien de la cheminée ou du poêle. Pour les locataires, il vous revient donc l’entretien annuel des conduits de cheminée. Propriétaires, assurez-vous entre chaque changement de locataire de la date du dernier ramonage mécanique.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande de prestation de ramonage.